Australie

Katoomba

Un vrai coup de ❤

Novembre 2011

katoomba

 

Mercredi – Découverte d’une cascade incroyable : Wentworth falls !

Le mercredi 9 novembre on atteint enfin notre premier objectif : Sydney ! On est très impatients de voir en vrai ce qu’on avait toujours vu en photos ou dans les films. J’ai contacté mon amie Leonie qui vit à Sydney, elle était contente de savoir qu’on était en Australie, mais en ce moment elle est à Brisbane ! Elle revient lundi prochain.

On se dit qu’on va profiter de Sydney en attendant son retour. En traversant le pont on voit le fameux opéra de Sydney ! C’est impressionnant ! Puis on cherche une place pour se garer. Après avoir tourné pendant longtemps, on finit par se garer sur une place payante qui autorise 30min maximum pour 3€. On cherche un endroit où manger dans la rue car il ne nous reste plus que 29min ! On trouve un resto chinois, on mange rapidement, et on retourne à notre van…

Finalement on décide de repartir dans les montagnes quelques jours avant de revenir sur Sydney en début de semaine prochaine pour voir Leonie.

 VLUU L200  / Samsung L200

VLUU L200  / Samsung L200

 

Wentworth falls

On reprend la route en direction des « Blue Mountains » : les montagnes bleues. On a entendu dire que ça valait le coup d’aller y faire quelques randonnées, et c’est à 1h de Sydney donc ça nous permet de ne pas trop nous éloigner. On fait un premier arrêt à Lawson car on voit une poste et on attend un courrier important pour le van ainsi que ma carte bleue. On demande au postier s’il connait un endroit où l’on pourrait faire des randonnées. Il nous conseille d’aller à Katoomba.

On reprend à nouveau la route…Quand Romain voit un panneau « Wentworth falls » donc il me dit « on fait un détour on va voir ? » au début je lui dis non, je préférerais aller directement à Katoomba car je commence à en avoir marre de la voiture… Mais Romain insiste car c’est un petit détour de 2km seulement. On se gare sur le parking, on sort de la voiture pour aller au « lookout » (= un point de vue), et là, on voit une image qui restera gravée dans nos têtes pour très longtemps : le soleil qui frappe une immense falaise rocheuse couleur ocre surplombant une vallée remplie d’eucalyptus. Une cascade de 200 mètres de haut se jette entre les roches en formant un voile d’eau, et s’effondre au fond de la vallée ou elle continue son chemin le long des arbres. Les vapeurs d’eucalyptus donnent une couleur bleue au paysage (d’où le nom « les montagnes bleues »). C’est vraiment magnifique… presque choquant tellement c’est beau. Evidemment Romain me dit « Et tu ne voulais pas venir ici ! », sur le coup je suis bien contente qu’il ait insisté pour venir ! Il est déjà 16h mais on décide de faire une petite randonnée qui mène à la cascade, le chemin est tout aussi beau, différent de ceux qu’on a vus jusqu’à maintenant : il est sec, bordé de pins et la roche (qui forme une sorte d’escalier sur le sentier) est très claire presque blanche. Quand on est devant la cascade on prend plein de photos mais aucune n’a l’air de refléter ce qu’on voit vraiment, on ne se rend pas compte de la hauteur ni de l’atmosphère reposante qu’elle dégage. Les cacatoès blancs volent en hauteur et font semblant de tomber dans le vide avant d’atteindre le niveau des eucalyptus ou ils se redressent ! Ils sont des centaines, la plupart du temps ils sont solitaires ou en couple, mais parfois on voit des envolées massives, ils doivent être une bonne cinquantaine. Il y a aussi plein de perroquets multicolores (rouge et vert, ou bleu et violet) mais ils sont craintifs on ne peut jamais s’approcher de très près sans qu’ils s’envolent. On remonte le long de la cascade ou on trouve un endroit qui à l’air peu fréquenté alors on se rince à nouveau sous la petite cascade d’eau glacée !

VLUU L200  / Samsung L200

vue-globale

VLUU L200  / Samsung L200

VLUU L200  / Samsung L200

cascade

 

 Katoomba : la ville zen au milieu des montagnes !

Le soir on atteint Katoomba ou on décide d’aller dans le « common ground café » : la décoration fait très rustique, tout est en bois, la musique est zen et le menu très appétissant, on s’y sent bien et fatigués. On dîne, tout est excellent et pas très cher comparé aux autres restos.

cafe-e

ground

Bon plan

Le Common Ground Cafe (pour manger ou boire un verre dans une ambiance zen et chaleureuse) le smoothie à la banane est délicieux !

Adresse : 214 Katoomba St, Katoomba NSW 2780, Australia

Ouvert de 10h à 22h.

 

Après le diner on trouve un parking quelconque pour passer la nuit quelque part 🙂

 

Etats-Unis

Zion National Park

Zion : une oasis en plein désert !

zion

Nous ne connaissions pas du tout ce parc national et donc n’avions pas prévu d’y passer, mais tous les Américains que nous avons croisés dans l’Utah nous ont fortement conseillé d’y aller ! Nous n’avons pas été déçus !

Le Canyon a été creusé par la rivière « Virgin ». Les zones boisées abritent plus d’une centaine d’espèces animales ! Ce qui est incroyable car le parc est entouré par le désert aride…

Il devient officiellement « Parc National » en 1919. Il y a toute une zone inaccessible en voiture mais le parc a mis en place un système de navette pour que l’on puisse facilement accéder au pied des trails. Nous n’avons jamais attendu la navette plus de 3 minutes… ! Ca évite de polluer le parc et de construire des parkings partout…

IMG_8511

 

Faune

Comme dans tous les parcs nationaux, la vallée est remplie d’animaux ! Il y a énormément de biches et d’écureuils. Mais attention => on nous rappelle en permanence qu’il ne faut pas nourrir les animaux… Ils digèrent très mal la nourriture humaine et ils perdent leur instinct sauvage…

C’est déjà le cas pour de nombreux écureuils qui n’ont pas peur de venir quémander de la nourriture et de poser pour la photo…

faune rec

 

Randonnées

Il y a deux randonnées réputées à faire :

  • Angel’s landing : 4h de marche 500m de dénivelé. C’est donc une marche un peu sportive mais courte. La fin est dangereuse puisqu’il faut s’aider de cordes pour atteindre le sommet.

angel

  • The Narrows : entre 1h et 12h de marche, pas de dénivelé. Après 1,5km sur la terre ferme, on se retrouve dans le fond du canyon … Il faut donc marcher dans l’eau et nager dans la rivière ! La marche n’est pas très difficile mais longue donc fatigante. Nous n’avons fait que 14km (sur les 26) car nous étions trempés et nous commencions à avoir froid. Nous avons donc décidé de faire demi-tour au bout de 3h30 de marche (sachant qu’il nous restait 3h de marche pour rentrer puisque ce n’est pas une boucle).

narrows

Notre vidéo de la rando =>

 

Un parc national à voir absolument si vous passez à Vegas !

Laos

Le plateau des Bolovens

Le plateau des Bolovens : ou le rallye des cascades !

IMG_2620

Paksé

Le plateau des Bolovens est une région rurale du sud du Laos dans laquelle on cultive du thé et du café. Les voyageurs s’y arrêtent pour profiter des paysages (en particulier des nombreuses cascades) et de la gentillesse des Laotiens.

Arrivés à Paksé, nous retrouvons nos amis Jean-Yves et Amandine et louons deux motos pour faire la boucle des Bolovens ensemble. Nous passons 6 jours incroyables dans la campagne Laotienne. Le contact avec les locaux est simple et très facile bien qu’ils ne parlent pas un mot d’anglais pour la plupart d’entre eux. Nous nous sentons bien accueillis et avons la chance de partager des moments privilégiés avec les habitants et les enfants.

Voici le résumé de notre petite semaine dans les Bolovens =>

carte bolovens

*********************************************************************

Jour 1

Nous quittons Paksé vers 9h. Après 1h de route environ, nous nous arrêtons à « Sabaidee Vallée Café » pour le petit-déjeuner. Le café y est DELICIEUX ! Malheureusement au moment de vouloir prendre la première photo je me rends compte que j’ai oublié la carte SD dans l’ordinateur à Paksé… Romain fait l’aller-retour pour aller chercher la carte SD (1h30 de route) pendant que nous l’attendons au café.

Quand il revient, on reprend tous la route et on s’arrête pour observer les cascades qui se trouvent sur le chemin :

  • Tad FAN : 120m de hauteur. Le point de vue est magnifique mais il n’y a pas de rando à faire pour l’approcher de près.
  • Tad CHAMPI. Un groupe de locaux a installé des feuilles de bananiers pour dresser une table (nourriture + boissons) et nous invite à se joindre à eux. Nous passons un super moment.
  • Tad YUANG : une petite marche permet d’accéder au pied de la cascade.

Comme il est déjà 17h, nous devons reprendre la route pour trouver un hôtel. Nous nous arrêtons à Paksong : il fait froid, la nuit commence à tomber. La rue principale n’est pas accueillante, on entre dans plusieurs restaurants locaux pour diner mais nous ne nous sentons pas les bienvenus (on nous dit même « j’ai plus rien à manger » ou « je n’ai plus qu’un plat si vous voulez manger là… »… Ces réactions contrastent énormément avec l’accueil chaleureux de tous les locaux que nous avons rencontrés jusqu’à présent. Nous logeons à SIMALI, une guest house en construction (= travaux et coups de marteau à 6h du mat !) mais nous dormons bien sans clim et sans ventilo tellement la nuit est fraiche !

tadfan

tadchampi

IMG_2633

IMG_2652

IMG_2660

laopeople

tadyuang

IMG_2704

************************************************************************

Jour 2

Réveillés à 6h par les coups de marteau, nous quittons la ville de Paksong assez tôt sans grand regret !

Nous nous arrêtons dans une plantation de café (DAO coffee plantation) et croisons un groupe de travailleurs qui nous fait signe de passer les voir. Ils nous montrent les grains de café en essayant de baragouiner quelques mots en anglais (c’est tellement gentil de vouloir essayer de communiquer avec nous malgré la barrière de la langue). Puis ils nous invitent à les suivre pour nous offrir des boissons à base de café.

Nous reprenons la route jusqu’à la cascade TAYICSUA. Il y a un camping très mignon dans lequel on s’arrête pour déjeuner. Et nous faisons la bêtise de commencer un trek à 13h30… Sur le chemin il y a 5 cascades à voir, toutes MAGNIFIQUES. C’est là que nous voyons les plus belles cascades. Mais nous sommes pressés par le temps (nous ne voulons pas rentrer dans le noir car il n’y a pas de chemin, il faut suivre le lit de la rivière dans les rochers…) et nous ne pouvons donc pas profiter pleinement de la baignade…

Nous remontons au camping à 18h. Et nous faisons une deuxième bêtise : nous décidons que nous avons fait le tour de Tayicsua, et voulons atteindre le prochain village pour dormir. Mais le prochain village est BEAUCOUP plus loin que ce que nous pensions…

Nous roulons 40km sur des routes de campagne dans le noir complet… Nous passons Xekatam (un endroit où il ne faut pas s’arrêter car il y a eu plusieurs agressions). Je commence à avoir peur. Il n’y a toujours pas de village en vue. Pas de lumière… Et je me rappelle qu’il faut arriver dans les hôtels avant 18h sinon on risque de se retrouver à la porte… Je commence à penser que nous allons peut-être passer la nuit dehors… Nous désespérons tous les 4 et râlons contre nous-mêmes pour avoir pris cette décision de m****  alors que nous pourrions être dans un camping agréable.

Et puis, enfin, après 1h30 de route dans le noir, nous voyons au loin quelques lumières… Quand on s’approche, on se rend compte qu’il s’agit d’un petit village local et que nous ne trouverons pas d’hôtel à cet endroit, mais c’est ici ou jamais que nous pourrons passer la nuit à l’abri. Alors nous arrêtons les motos et allons demander à des habitants si nous pouvons passer la nuit ici. Par chance, une femme acquiesce ! Elle nous propose de passer la nuit dans une chambre de passe ! Pas très engageant mais nous sommes tellement heureux d’avoir un endroit où passer la nuit que nous acceptons tous les 4 avec grand plaisir ! La femme nous conseille de rentrer les motos dans la chambre ! Il n’y a pas de douche mais un petit robinet et des toilettes. Ca fait très bien l’affaire. Après avoir posé nos sacs et rentré les motos, nous lui demandons s’il est possible de manger quelque chose. J-Y et Amandine sortent leur petit livre de survie « Gépalémots », et nous lui montrons le dessin d’un plat de riz. En comprenant que nous voulons manger elle sourit et court en cuisine pour vérifier ce qu’elle a. Elle revient avec une ENORME plâtrée de riz et des œufs sur le plat !!! Nous savourons notre repas avant d’aller nous coucher.

IMG_2728

IMG_2770
Plantations de thé

 

IMG_2764
Plantations de café

 

grains café

IMG_2776

IMG_2780

cascade rom

IMG_2837

rando

IMG_2873

IMG_2891

IMG_2899

toilettes
Ca ne fait pas envie… Et pourtant, nous avons passé une bonne soirée. C’est dans ces moments-là que l’on se rend compte qu’on n’a pas besoin de grand chose… un peu d’eau c’est suffisant pour faire une toilette rafraichissante !

 

************************************************************************

Jour 3

Nous quittons la maison de passe vers 9h après remercié notre hôte et roulons quelques centaines de mètres à peine avant de tomber sur …………………. un magnifique camping au pied d’une cascade ! Il s’appelle P&S GARDEN. Nous nous y arrêtons pour prendre le petit-déjeuner et aller voir la cascade TAD SE NOY. Nous nous sentons tellement bien que nous décidons de passer la journée ici :

* baignade

* sauts

* jeux de cartes

* jeux de dés

Nous prenons l’apéro en regardant le coucher du soleil puis J-Y se rappelle d’un seul coup que la cuisine ferme à 19h !!!!! => 18h50 nous courrons pour aller commander à manger ! Puis Romain a très envie de faire un feu de bois ! Nous l’accompagnons. Mais des lumières au loin semblent pointer dans notre direction. Peut-être que nous (Amandine et moi) sommes encore stressées par la journée d’hier car nous commençons à avoir peur ! Les lumières traversent la rivière et se rapprochent de nous ! Alors nous partons presque en courant pendant que Romain éteint seul le feu et vérifie qu’il ne risque pas de se rallumer.

Une fois que nous sommes tous rentrés au camping nous nous sentons en sécurité (en plus il y a d’autres touristes, mine de rien ça rassure parfois !). Nous finissons la soirée par un jeu de cartes après cette petite frayeur !

IMG_2912

DCIM119GOPRO

IMG_2927

IMG_2966

IMG_2970

**********************************************************************

Jours 4 & 5

Après une nuit un peu chaude (Romain a préféré dormir à l’extérieur de la tente !) et un bon petit déjeuner, nous reprenons les motos, direction Tad Lo.

Après 2h30 de route, nous arrivons dans un petit village très zen. On a soif et faim. A peine le casque enlevé, une pancarte attire mon attention et je m’exclame : « LA ILS FONT DES SANDWICHES AU CAMEMBERT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ». La jolie Guest house Fan Dee est tenue par un couple de français (pas étonnant !), et ils proposent du camembert, du saucisson, du pâté et du vin rouge… Un vrai bonheur quand on a quitté la France depuis si longtemps !

L’atmosphère du village est extrêmement zen, tout comme aux 4 000 îles, les animaux vivent en harmonie avec la nature et les hommes. Il y a une sorte de confiance et de respect que l’on ressent à tous les niveaux (par exemple la petite mamie qui nous sert à manger puis nous laisse compter pour payer l’addition… Sans vérifier…), le contact avec les enfants est simple, en fait, ici les gens ont l’air tellement heureux qu’ils ne cherchent jamais à obtenir quoi que ce soit de notre part… Ils sont bien comme ça. Et même s’ils possèdent BEAUCOUP moins de choses matérielles que nous en Europe, on a l’impression de recevoir une belle leçon de vie heureuse.

On se sent tellement bien que l’on décide de rester 2 nuits à Tad Lo.

  • Romain rencontre des enfants qui sautent avec lui du haut d’une cascade de 10 mètres !
  • On fait une belle rando pour atteindre le point de vue de Tad Song.
  • On traverse des villages en bois magnifiques et remplis de vie…
  • Romain apprend à rouler une cigarette LAO dans une feuille avec des locaux
  • J’apprends à fabriquer un piège à poisson avec des locaux
  • On fait du stop pour rentrer car il est 15h et je commence à avoir très faim !!!!
  • On fait de la « luge » sur un morceau de polystyrène avec des enfants sous la cascade
  • On joue (dés & cartes)
  • On fait des débats philosophiques (pour toi c’est quoi le bonheur ?^^)
  • On rencontre un autre couple sympathique : Tony & Audrey

IMG_2974

IMG_3092

piege poisson cigarette

luge nous deux

10m
Saut de 10 mètres => Il fallait oser !!

 

IMG_3087

IMG_3040

IMG_3121

***********************************************************************

Jour 6

Et voilà, c’est déjà notre dernier jour dans les Bolovens ! Nous faisons nos sacs et nous retrouvons Tony et Audrey pour un petit déjeuner à la française : camembert pâté et saucisson… !

Puis nous prenons la route pour fermer la boucle des Bolovens et rejoindre Paksé.

Sur le chemin, nous profitons d’une dernière cascade, Tad Champee. Elle est magnifique mais beaucoup plus touristique que ce que l’on a pu voir avant. On n’a pas le droit de se baigner (au grand désespoir de Romain…). Comme elle se trouve à environ 1h de Paksé, de nombreux touristes (qui n’ont pas le temps de faire la boucle des Bolovens) font un petit détour pour aller la voir. Il y a donc des aménagements touristiques un peu partout : restaurants, bars, un soit disant « village ethnique », un marché… Tout est très beau mais on ne retrouve pas l’authenticité des Bolovens.

Un peu plus loin sur le chemin, on s’arrête à Bachieng Laos Coffee pour acheter du café avant de retourner à Paksé.

IMG_3136

DCIM120GOPRO

IMG_3143

IMG_3145

IMG_3150

***********************************************************************

Transports

De retour à Paksé, on prend la décision d’acheter nos billets de bus pour partir le soir même à Vientiane. Nous prenons donc un « sleeping bus » de 20h à 6h30. Dans le bus il y a des lits avec des couettes et des oreillers. On est deux par lit. Evidemment je suis dans le même lit que Romain donc tout va bien, mais ceux qui voyagent seuls se retrouvent dans le même lit qu’un inconnu… ! Le voyage se passe bien. On écoute un peu de musique, on lit, puis on finit par s’endormir… jusqu’à l’arrivée à Vientiane, la capitale.

Mais l’ambiance de la ville ne nous convient pas, nous voulons déjà retrouver la campagne laotienne ! Alors nous reprenons encore un VIP bus pour Vang Vieng. Mais le sigle VIP doit vouloir dire autre chose au Laos, car on se retrouve serrés comme des sardines en boîte dans un minivan (je hais les minivans…) qui roule comme un barjo…

bus de nuit

Finalement nous arrivons à Vang Vieng sains et saufs 4h plus tard… Et nous sommes très satisfaits de nos choix car le lieu est MAGNIFIQUE !

La suite dans le prochain article sur Vang Vieng !!! 😉 ^^