Nominés au Liebster Award !

😄😃😏 Tadaaaaa  😄😃😃

Aujourd’hui nous avons l’honneur d’être nominés au 🏆Liebster Award🏆 par  Suivre la route !

Liebster

Mais c’est quoi le Liebster Award ?

C’est un peu comme les Césars du blog qui débute mais qui mérite néanmoins d’être lu. Ça permet donc simplement aux blogueurs de faire connaître leur travail et leurs talents en leur offrant un peu de visibilité.

Être nominé implique de suivre 4 règles simples :

  1. Il faut raconter 11 anecdotes.
  2. Il faut répondre aux 11 questions de l’interview du blogueur qui vous a nominé (sur votre blog).
  3. Il faut à votre tour nominer 11 blogs de voyage qui vous inspirent.
  4. Enfin, il faut informer les auteurs des 11 blogs que vous nominez à votre tour.

Les 11 anecdotes sur Rom & Lili à l’étranger

 1. Enfermés dehors => Australie, novembre 2011

Nous sortons de notre van un matin en sous-vêtements (pour faire le pipi du matin !). Sauf qu’il pleut, donc on doit faire vite ! Romain sort le premier, je le suis en claquant la porte du van, et je lui dis « T’as bien les clefs ? ». A ce moment-là il se retourne vers moi avec un air dépité et me dit « Tu me demandes si j’ai les clefs APRES avoir fermé le van ? ». Là on se regarde, il me déteste, je suis confuse, il est torse-nu, je suis en culotte, il pleut des cordes… On essaie d’ouvrir la porte en vain (la poignée extérieure est bloquée on ne peut l’ouvrir qu’avec la clef)… Par chance, un couple est garé sur le parking. Romain me dit « C’est ta boulette donc c’est toi qui va leur demander de l’aide… ». Je vais donc voir ce couple, en culotte… Et je leur explique la situation ! Ils sont tout de suite rassurants : ils nous tendent des serviettes pour nous sécher, puis ils nous proposent de prendre une douche chaude au club de surf pour nous réchauffer ! Ils appellent même un de leur ami pour lui demander de venir avec des outils afin d’ouvrir la porte du van mais au même moment Romain réussit à l’ouvrir avec ses mains !

2. Tempête en mer => Thaïlande, octobre 2015

Nous sommes en week-end à Koh Phi Phi avec des amis. Il fait chaud, le ciel est bleu et nous décidons de profiter d’une sortie en kayak tous les quatre : Morgane, Sophie, Romain et moi ! Le loueur de kayak nous propose des gilets de sauvetage avant de partir mais nous refusons « ça va on sait bien nager… » (quelle connerie…). On atteint la petite plage de Nui Bay qui se trouve à 3km de Koh Phi Phi. Une fois arrivés sur la plage on profite : on fait du snorkling, on essaie de suivre les jolis poissons jusqu’à ce qu’ils nous sèment en 3-4 coups de nageoires, on fait des photos sur la plage… Puis on décide de repartir. On rame, on sort de la petite baie et on se retrouve face à l’île de Koh Phi Phi.

Là, c’est le choc : au-dessus de la plage que nous voulons atteindre, il y a un ENORME nuage noir et menaçant… On ne se pose pas de question : on rame du plus fort et du plus vite que l’on peut dans l’espoir d’atteindre la plage avant que la tempête ne nous tombe dessus… Mais à peine 5 minutes plus tard on se retrouve pris au piège par les vents qui forment des vagues d’un mètre autour de nous… Le kayak est tellement léger qu’il est secoué dans tous les sens… On ne peut plus ramer, le vent nous repousse en arrière… On tente de stabiliser le kayak pour éviter qu’il ne se retourne… On perd de vue nos deux amies… Je panique totalement… J’ai peur que le vent nous écrase contre les rochers qui ne se trouvent qu’à quelques mètres de nous…

Finalement on se laisse dériver, et on se retrouve avec 5 autres kayaks en détresse également… Un bateau passe et nous porte secours. On retrouve nos deux amies un peu plus loin sur l’eau et on les aide à monter à bord… Tout est bien qui finit bien ! Mais on en a tiré une bonne leçon : NE JAMAIS refuser quelque chose qui pourrait vous sauver la vie, même s’il s’agit d’un simple gilet de sauvetage et que sur le moment vous trouvez ça ridicule… !

A voir : la vidéo denotre sortie en kayak ce jour-là

3. Une journée en enfer au paradis des Indiens => Etats-Unis, juin 2016

On décide de descendre dans le canyon d’Havasu pour aller à la rencontre des Indiens et voir les magnifiques cascades d’eau turquoise. Après 3h de marche dans le canyon, on arrive enfin aux portes du village indien, et on demande si l’on peut poser notre petite tente dans le camping pour y passer la nuit. Malheureusement pour nous ces derniers ne sont pas très accueillants ils ne nous offrent qu’une seule possibilité :

    • Vous payez un droit d’entrée de 90$ chacun, vous allez voir les cascades et vous retournez d’où vous venez dans la journée…
    • Mais il n’y a pas une petite place pour une tente deux personnes juste pour une nuit ?
    • Vous n’aviez qu’à réserver à l’avance, ici on n’accepte aucune réservation le jour même…

Très déçus, on paye le droit d’entrée, et on se dépêche d’aller voir les belles cascades pour avoir le temps de faire le chemin inverse avant la tombée de la nuit… On quitte le village des Indiens vers 13h. Mais la pluie commence à tomber. On s’abrite alors sous un rocher en attendant que ça passe. Mais la pluie ne s’arrête pas… Au contraire… Alors on se remet en marche… Une petite rigole commence à se former au fond du canyon (sur notre chemin). 20 minutes plus tard à peine, ce n’est plus une petite rigole mais une véritable rivière qui grossit de minute en minute… Les pluies du plateau se déversent toutes dans le canyon… Le canyon serpente entre la roche. On doit traverser la « rivière » deux fois pour marcher du coté le moins inondé… La troisième fois je manque de tomber dans la « rivière »… L’eau est de plus en plus abondante, et le débit de plus en plus fort, le canyon est en train de se faire inonder… Avec nous dedans ! On n’a pas d’autre choix que d’escalader la roche pour se sortir de là… Non sans peine, on arrive au sommet du premier pallier du canyon… On marche en zig-zag pour franchir les ravines parfois très profondes… la pluie transforme la terre en boue et rend la roche glissante…

On arrive à retrouver notre chemin 4h plus tard… A 19h, on arrive enfin au parking… On est épuisés, on a marché 40km dans la journée, et on a les pieds dans un sale état mais on est vivants ! Quant au village Indien et au petit camping qu’il abrite, il a forcément été inondé mais on n’a trouvé aucune information à ce sujet… On espère que tout le monde s’en est bien sorti également…

A lire : l’article

4. Sors de ce corps !!!!!!!! => Australie, novembre 2015

Sur une plage abandonnée (nous étions seuls et nus !), Romain m’appelle et me dit « Chériiiiie ! Viens m’aider y’a une bête qui essaie de rentrer dans mon torse ! ». Je le rejoins rapidement et je vois effectivement une petite bête, entre l’araignée et le crabe (pas plus d’un centimètre), accrochée à sa peau. Lorsque j’essaie de l’attraper avec mes doigts pour l’enlever du torse de Romain, la petite bête reste agrippée, on dirait même qu’elle est déjà à moitié entrée en lui ! Comme la peau de Romain vient avec la petite bête je relâche tout, mais Romain me crie « Tant pis arraaache ! Je ne veux pas de cette m**** dans mon corps !!! », alors je tire plus fort, j’arrache le tout (laissant une petite plaie sur le torse de Romain) et je jette instantanément la petite bête sur les rochers car je ne veux pas qu’elle me rentre dans la main !

Romain a eu des douleurs et des picotements au niveau de la blessure pendant quelques jours. Aujourd’hui il a toujours la cicatrice ! Nous n’avons jamais su le nom de cette petite bête…

5. Abandonnés à la frontière => Laos, avril 2016

Après des heures et des heures de bus, on se retrouve à la frontière Cambodge/Laos… Dans le bus il y a 4 canadiennes, 2 allemands et 4 français (dont nous deux). Etonnamment nous (les français) sommes les seuls à nous « rebeller » lorsque les douaniers veulent nous racketter de l’argent (j’emploie volontairement ce mot là car c’est du vol). Après une tentative de rébellion ratée, nous payons (moins cher que le prix réclamé au départ, tout de même !) pour pouvoir passer la frontière… Sauf qu’une fois passés de l’autre côté, on se rend compte que le bus (avec tous les autres touristes) est parti sans nous !

Nous nous retrouvons donc seuls, à la frontière, et il n’y a RIEN….. On marche en râlant contre les touristes qui n’ont pas demandé au chauffeur de nous attendre, et on décide de faire du stop ! Nous rencontrons de nombreux laotiens (adorables) qui nous offrent de la bière et qui nous conduisent en stop jusqu’à notre destination !

Grâce à cette mésaventure nous avons rencontré nos amis : Amandine & Jean-Yves(voyageurs/bloggeurs également !).

Vidéo »on fait du stop » !

6. Plus de doute, un oursin c’est bien vivant ! => Thaïlande, octobre 2015

Dans les eaux transparentes de Koh Phi Phi, nous admirons les magnifiques poissons colorés à l’aide de masques et tubas. Mais, bien sûr, Romain ne peut pas s’empêcher de toucher l’aiguille d’un oursin « pour savoir ce que ça fait »… A la seconde où il approche son index de l’oursin, celui-ci l’attaque en dirigeant toutes ses aiguilles sur son pauvre doigt qui se retrouve infesté de nombreuses petites aiguilles !!!!

Il remonte sur le bateau avec son doigt endolori. Un thai lui dit qu’il n’y a rien à faire à part attendre que les aiguilles tombent toutes seules ! C’est donc ce qu’il a fait ! Son doigt est resté tâché d’encre pendant une semaine !

7. Nus sous la cascade => Australie, novembre 2011

Dans les blue mountains nous faisons de très jolies randonnées. On passe près d’une petite cascade et on se dit que ça nous ferait beaucoup de bien de nous rincer dessous (nous n’avons pas pris de douche depuis plusieurs jours… !). Personne aux alentours, alors on se déshabille et on se met sous la cascade.

Quelques minutes plus tard, un couple passe sur le sentier à quelques mètres de la cascade. Je me suis déjà rhabillée, mais Romain lui est toujours nu comme un ver ! 2 solutions :

  • Se cacher la zigounette avec les mains et avoir honte…
  • Faire un grand signe de main et crier « Hi !!! How are you ? ».

Ils ont du se sentir mal à l’aise car ils ne lui ont pas répondu, ils ont baissé les yeux et ont poursuivi leur chemin !

8. Come down here nigger !!! => Etats-Unis, juin 2016

Nous sommes à l’hôtel, dans le quartier « ghetto » de San Francisco : Tenderloin. C’est l’hôtel le moins cher que nous avons trouvé dans la ville. Il est fermé à clef par une grille et débouche sur une rue remplie de dealers et de SDF. Ceci dit, personne n’est désagréable avec nous, bien au contraire.

Un soir, Romain descend dans la rue pour fumer une cigarette, lorsqu’il est témoin d’une dispute qui éclate entre 4 hommes sur le trottoir d’en face. Il regarde d’abord la scène d’un air détaché : les 3 hommes se mettent à frapper le quatrième homme jusqu’à le faire tomber par terre… Ce dernier finit par s’enfuir.

Mais lorsque l’un des trois hommes prend la fuite également, le dealer (enfin on pense que c’était un dealer) sort un pistolet et braque l’homme en fuite en criant « Come down here nigger !!!!! ». A cet instant Romain jette sa cigarette dans le caniveau et remonte rapidement dans la chambre.

La situation n’a pas dégénérée, une femme est intervenue et a calmé les choses. Mais les palpitations cardiaques de Romain ont mis un peu de temps à ralentir !

9. Un réveil pas comme les autres => Etats-Unis, 2 juin 2016

On est dans notre tente dans le parc national de Yosemite, la veille de notre ascension du fameux Half Dome. J’ai du mal à dormir car l’excitation de l’ascension dans quelques heures est trop forte. Je n’arrête pas de me réveiller, de me retourner, de changer de côté.

4h15 : J’entends un cri quelques tentes plus loin. Je sais que c’est la consigne de sécurité si on se retrouve face à un ours : crier pour le faire fuir. Je me demande si un homme a vu un ours. Je reste allongée. Quelques minutes plus tard j’entends la bâche de notre tente se soulever, puis j’entends un reniflement à l’intérieur de la tente.

Ma première réaction c’est de ne pas y croire (ça doit être mon imagination). En plus, nous avons pris soin de placer toute la nourriture ainsi que la trousse de toilette dans la boite métallique à l’extérieur de la tente. Il n’y a donc rien à manger ici…

Je me redresse pour essayer de discerner quelque chose même si je suis dans le noir et que le soleil ne s’est pas encore levé. Mais comme je suis réveillée depuis un moment, mes yeux se sont adaptés à l’obscurité alors je vois le petit ours repartir furtivement en repassant sous la bâche !

Ca n’a duré que quelques secondes mais c’est une anecdote que je n’oublierai JAMAIS !

10. Coup de foudre amical => France, 31 décembre 2013

C’est le soir du nouvel an. Nous avons invité quelques amis dans notre tout nouvel appartement à Saint-Rémy-Lès-Chevreuse. C’est la première nuit que nous passons chez nous ! La première partie de soirée se passe très bien.

Mais à 00h, on sonne à la porte… On se demande qui ça peut bien être (quand même pas un voisin qui vient se plaindre ??). Romain ouvre la porte : un mec un peu joufflu avec des cheveux bouclés châtains et des yeux bleus rieurs est planté sur le pas de la porte et dit :

«  – Bonjour, je suis le voisin, vous voulez venir boire un verre chez nous pour fêter la nouvelle année ?

– Euh ben c’est sympa mais on est 20….

– Ouais c’est pas grave venez tous !

– Vraiment ?

– Oui ! On vous attend à coté ! »

Timidement on se dirige tous chez « les voizins » (surnom qui restera) où l’on fait la connaissance des voisins déjà (!) et de tous leurs amis ! L’alcool nous décomplexe, on rigole, on danse, on discute, notre copain Ad fait péter la bouteille de champagne et en met plein le plafond ! (on se sent trop mal… quelle réputation va-t-on avoir à cause de lui ??)

Bref voilà comment nous avons fait la connaissance de nos amis Gui & Matilde que l’on surnomme toujours « les voizins » alors qu’ils font partie aujourd’hui de nos amis les plus proches !

Ils nous ont avoué plus tard que l’invitation était un défi qu’on leur avait lancé !

11. Des amis en or ! => France, juillet 2015

Nous avons décidé de nous marier le 1er aout 2015 (anecdote importante nous concernant !). Et comme nous avons presque que des amis communs, nous avons décidé d’organiser nos enterrements de vie de jeune fille/garçon ensemble à la montagne !

Défis, olympiades, surprises, barbecues, feu de camp, danse, rigolade, canyoning, randonnées… Nous avons été particulièrement touchés par le dévouement et la bonne humeur de nos amis qui ont fait de cette semaine des vacances inoubliables ! ❤

Montage vidéo de nos vacances entre amis

L’interview de « Suivre la route » :

  • Mac ou PC ?

Rom & Lili : PC !

  • Un film qui te donne envie de partir loin à l’aventure ?

Rom & Lili : La Plage, pour l’aventure, les paysages époustouflants de Koh Phi Phi & les rencontres sincères et loufoques que l’on peut faire !

  • Le souvenir le plus chelou que tu as ramené de voyage ?

Rom : Un tatouage ! Et une capsule de bière de chaque pays.

Lili : Une tête de mort !

  • Dans un village perdu au milieu de nulle part, un habitant se pare de son plus beau sourire et te tend un verre dont tu ignores le contenu. Tu goûtes ?

Rom : Oui cul sec ;)

Lili : Oui ! J’ai également accepté de fumer une cigarette laotienne avec un papy alors que je n’ai jamais fumé de ma vie (bon ok j’ai plus toussé qu’autre chose mais je l’ai fait !)

  • Asie ou Amérique du sud ?

Rom : Asie

Lili : Amérique du sud

  • Si je te dis qu’il n’y a pas de hasard mais seulement des rendez-vous ?

Lili : Ca me fait penser à notre rencontre avec les Mormons. Nous ne sommes pas croyants, eux oui. Nous avons passé une soirée très enrichissante avec eux, et ils n’étaient pas du tout dans la persuasion, simplement dans l’échange… Cette soirée a été très importante pour moi car à ce stade du voyage j’avais une vraie baisse de moral… Ils m’ont redonné le gout du voyage & des rencontres. A la fin de la soirée Rual m’a dit une phrase qui m’a beaucoup marquée malgré mon scepticisme : « Our encounter was meant to be… »

  • Entrée ou dessert ?

Rom : Entrée.

Lili : Ca dépend, c’est dans quelle case le fromage ? 😄😃

  • Si tu pars pour un voyage de plusieurs semaines/mois, emportes-tu un disque dur rempli de séries et de films ? Si oui, lesquels ?

Rom & Lili : Ouiiiii !

Films : Shutter Island, La plage, Inception, Gladiator, Nos jours heureux, Tais-toi, Samba, 127 heures, La ligne verte, Seul au monde, Truman show, Into the wild, L’effet papillon, Le diner de cons, Le premier jour du reste de ta vie, OSS, Intouchable, La face cachée, Very bad trip…

Séries : How I met your mother, Scrubs, Breaking bad, Game of thrones, Bates’ motel, Oz…

  • Ta famille et tes amis lisent-ils réellement tout ce que tu postes ?

Rom & Lili : On ne sait pas ! A part quelques amis très proches qui attendent impatiemment la publication de chaque nouvel article !

  • Quel rêve remets-tu à demain depuis des années ?

Rom : Apprendre la pêche à la mouche, faire de la plongée…

Lili : Devenir performante dans un sport, écrire un roman, apprendre à jouer d’un instrument de musique, faire du bénévolat dans une association qui protège les animaux…

  • As-tu déjà fait une campagne de pub payante pour faire la promotion de ton blog ?

Rom & Lili : Non.

Nos nominés au Liebster Award sont :

Jean-Yves & Amandine autour du monde

Gribouilles d’une blog trotteuse

Cécile & Benoit de Génération 89

Caro & Fab de Suivre la route

Aurore et Maxime de Un tour du monde et pourquoi pas

Camelia

Laura & Nico

Adeline & Tony de On met les voiles

Anne-so & Tom de Rêve de sac à dos

Un voyage à gogo

Pauline de Toujours en vadrouille

Nos 11 questions sont :

  1. Si tu devais retourner quelque part maintenant tout de suite, ça serait où ?
  2. Plutôt mer ou montagne ?
  3. Une chanson que tu écoutes quand tu es en voyage ou en vacances ?
  4. Un plat découvert à l’étranger que tu adores ?
  5. Un paysage qui t’a coupé le souffle ?
  6. Une rencontre qui t’a particulièrement marqué ?
  7. Une personne qui t’a fait changer d’avis sur quelque chose … ?
  8. Un cliché qui s’est confirmé quand tu es allé dans le pays ?
  9. Une activité insolite ?
  10. Une expérience particulière avec un animal pendant le voyage ?
  11. Ta prochaine étape ?

Bon voyage à tous ! 😄🌴✈🌵🚌