Viet Nam

Hanoï

Hanoï : une capitale qui klaxonne !

hanoi

IMG_5060

 

Hanoï, capitale de l’Indochine française, puis capitale du Nord Vietnam (pendant la guerre), est toujours aujourd’hui la capitale du pays (République socialiste du Vietnam). Cependant, la ville qui compte le plus d’habitants est Hi-Chi-Minh, dans le sud du pays.

La ville est très moderne (grattes ciels, chaînes de fast food du type Burger King, magasins de vêtements de luxe etc.) et conserve en même temps la culture traditionnelle de la street-food & des vendeurs ambulants.

Il y a de nombreux musées, des pagodes, des temples et même une cathédrale ! Mais le bâtiment emblématique de la ville reste le pont rouge du soleil levant sur le lac Hoan Kiem en plein centre-ville.

 

IMG_5076

 

Les scooters

S’il y a bien une chose qui frappe quand on arrive à Hanoi, c’est la circulation. Il y a des centaines de milliers de scooters dans les rues, qui roulent parfois à contre sens et surtout qui klaxonnent en permanence… C’est la jungle… La loi du plus audacieux qui osera se lancer sur le passage piéton alors qu’une flopée de scooters et de voitures foncent sur lui à pleine vitesse… Au début je n’osais pas traverser les grandes routes tellement c’était effrayant, et puis finalement j’ai suivi Romain en fermant à moitié les yeux et en espérant que ça passe ! Par contre si nous étions restés plus longtemps dans cette ville nous serions probablement devenus sourds à cause des klaxons !

scooters

 

Les magasins de souvenirs

Le centre ville d’Hanoi, immense, est rempli de petits magasins : on y vend des lampions, des tasses, des bols, des baguettes, des éventails, des figurines, des chapeaux pointus, des sacs et des vêtements baba cools, des trousses, des statues etc etc…

shop

 

La rue des épices

A Hanoï, tous les magasins semblent « rangés » par catégories ! Ainsi il y a la rue des chaussures, la rue des bijoux, la rue des vêtements de mode, … & la rue des épices, très agréable puisqu’elle est jolie mais surtout parce qu’elle dégage une forte odeur de cannelle, gingembre et autres épices !

épices

 

Les vendeuses d’ananas !

Quand on a un petit creux c’est très simple de se faire un petit gouter équilibré : les vendeuses d’ananas se promènent à vélo dans les rues d’Hanoi, elles ont pré-épluché des ananas et nous les coupe en petits morceaux pour que l’on puisse les déguster instantanément !

ananas

 

Le musée de la guerre

Le musée de la guerre comporte deux bâtiments : l’un réservé à la guerre d’Indochine, l’autre à la guerre du Vietnam contre les Américains.

Il y a une multitude d’objets : épées, pièges, casques, vêtements, lettres, instruments de musique etc. Quelques reconstitutions comme la maquette représentant la vie des soldats vietnamiens dans les tunnels sous terrains sont ludiques et intéressantes… Mais il n’y a quasiment aucune explication sur ces deux guerres…

Les panneaux indiquent quelque chose comme « ce couteau a tué 3 personnes en 1960… » bon et ben on n’est pas très avancés sur le déroulement des faits et le comment du pourquoi !

Si vous souhaitez visiter ce musée, je vous conseille de vous replonger dans vos cours d’histoire avant ou alors de cliquer sur mon article « L’histoire du Vietnam en bref » 😉

guerre

 

Le mausolée d’ Ho Chi Minh

Le mausolée renferme la dépouille d’Ho Chi Minh, la figure la plus importante du pays. L’édifice s’inspire du mausolée de Lénine à Moscou. D’ailleurs une grande statue de Lénine (véritable allié du pays pendant la guerre du Vietnam) se trouve en face du musée de la guerre. Apparemment, on pourrait voir le corps d’Ho-Chi-Minh dans un sarcophage en verre, mais nous n’en sommes pas sûrs puisque nous ne sommes pas entrés dans le mausolée, nous sommes restés à l’extérieur.

mausolée

 

L’Asie c’est déjà fini !

Et voilà ! Nous nous apprêtons à décoller vers de nouvelles aventures : d’abord une petite escale à Tokyo (au Japon) puis à San Francisco (aux USA).

Nous avons aimé vivre cette expérience en Asie, nous avons rencontré des personnes formidables, vu des paysages splendides (notamment les plages de Thaïlande, la campagne laotienne ou encore la montagne vietnamienne) et nous nous sommes plongés dans une culture que nous ne connaissions pas et qui renferme des trésors comme les temples et les nombreuses statues de Bouddha en Thaïlande et au Laos, les temples d’Angkor au Cambodge, la soirée chez les Hmongs au Vietnam, la cuisine asiatique (très bonne et très saine même s’il faut avouer qu’après quelques mois passés en Asie on commence à en avoir marre du riz!)…

Nous quittons donc l’Asie avec un petit pincement au cœur puisque ce continent nous aura accueillis pendant plus de 9 mois ! Mais nous sommes TRES heureux de nous envoler vers de nouvelles découvertes !

Et puis, c’est le retour de la mousson, alors on se dit qu’on part au bon moment !

mousson r

Viet Nam

L’histoire du Vietnam en Bref

Le Vietnam est un pays qui a été meurtri par les invasions et la colonisation. Aujourd’hui, les Vietnamiens adulent le « père de la Révolution » ou « Oncle Hô » qui s’est battu pour leur offrir l’indépendance…

carte histoire

L’invasion chinoise (111 av.jc-938)

En 111 avant J.C, les Han (chinois) envahissent le Vietnam et imposent leurs mœurs et leurs coutumes pendant 1000 ans… Jusqu’à ce qu’une révolte conduise à la fondation d’un Etat indépendant. Cet état est divisé en différentes seigneuries qui se font la guerre. En 1858, les français débarquent à Danang.

 

Le ras-le-bol de la colonisation… (19e siècle)

A la suite de diverses opérations militaires, les colonies (Vietnam centre) et les protectorats français (Cambodge, Laos, Vietnam nord) forment l’Indochine.

Des résistances de la part des locaux se font ressentir lorsque les français décident d’exploiter économiquement l’Indochine : taxes, impôts, exploitation des ressources naturelles… Des missionnaires chrétiens sont également envoyés en Indochine pour convertir les population…

 

La guerre d’Indochine (1946-1954)

En 1945, les Japonais s’installent au Vietnam et balayent les autorités françaises. La France tente de conserver sa domination coloniale. Mais une ligue politique communiste & nationaliste, le Viet-Minh (créée par Ho Chi Minh) se développe. Elle est antijaponaise et antifrançaise.

La France est prête à accorder l’autonomie politique à l’Indochine, à condition qu’elle reste dans l’Union française (pour conserver ses bases militaires).

Mais en 1946, une première bataille éclate entre le Viet-Minh et les français à Haiphong. C’est le début de la guerre d’Indochine. Le Viet-Minh est soutenu par la Chine (communiste). En 1954, la France, vaincue, reconnaît l’indépendance des pays indochinois. Le Vietnam est alors divisé en deux pays.

 

La guerre du Vietnam (1963-1975)

Le pays est donc divisé en deux :

  • Le Nord Vietnam (communiste), avec pour capitale Hanoï
  • Le Sud Vietnam (soutenu par les Etats-Unis), avec pour capitale Saigon

Le Nord Vietnam veut imposer une dictature communiste au Sud Vietnam qui ne se laisse pas faire. Dans le contexte politique de la Guerre Froide, l’URSS aide le Nord Vietnam à s’armer, et les Etats-Unis aident le Sud Vietnam.

Les deux pays se font la guerre pendant 15 ans…

En 1962, le président des Etats-Unis John Fitzgerald Kennedy décide de retirer les troupes américaines du Sud Vietnam. Malheureusement il est assassiné en 1963, et son successeur Lindon Johnson annule sa décision et envoie encore plus de soldats américains au Vietnam… Pour gonfler ses effectifs, il envoie même au combat les conscrits, c’est à dire les hommes qui font leur service militaire (avant, seuls les volontaires partaient faire la guerre)…  Il bombarde le Nord Vietnam. Mais il ne parvient pas à faire reculer le Viet-Minh.

En 1970, le nouveau président des Etats-Unis, Richard Nixon, retire toute ses troupes du Vietnam et signe des accords de paix.

En 1976, Saigon est rebaptisée Ho-Chi-Minh-Ville. Le pays tout entier est devenu communiste.

N° de morts américains : 58 000

N° de morts vietnamiens : 4 000 000

 

2016

J’ai envie d’en savoir plus sur le quotidien des Vietnamiens qui vivent sous un régime communiste : Est-ce qu’ils peuvent tous aller à l’école ? Est-ce que certaines choses sont interdites ? Est-ce que les plus pauvres sont aidés par l’Etat ?

Voici le résumé des échanges que l’on a eus à avec des Vietnamiens à Hanoi :

V : Tu parles bien anglais, pourtant tu es française, où as-tu appris cette langue ?

R & L : à l’école et puis surtout en voyageant.

V : Le voyage t’a permis d’apprendre l’anglais ?

R & L : oui en très grande partie, car je communique, j’échange avec les autres… Et toi où as-tu appris l’anglais ?

V : à l’université. C’est très difficile pour les Vietnamiens d’apprendre l’anglais à l’université, nous ne voyageons pas… Mais si nous voulons un bon métier, nous devons apprendre l’anglais, sinon, nous ne gagnerons jamais plus de 200$ par mois… Et nous ne pourrons pas venir travailler à la ville. Mais la plupart des Vietnamiens parlent très mal anglais…

R & L : Peut-être que les Vietnamiens n’ont pas voulu apprendre l’anglais à cause de la guerre contre les Américains… Peut-être qu’ils ne voulaient pas découvrir cette culture…

V : Oooh non, les Vietnamiens ne savent pas grand chose à propos de la guerre, on n’apprend pas ça à l’école.

R & L : Alors peut-être que c’est votre « président » qui ne le souhaitait pas !

V : (rire) Peut-être !

R & L : Et Est-ce que vous devez payer pour aller à l’école ?

V : Oui.

R & L : Même pour les petits ?

V : Oui du plus jeune âge jusqu’à l’université nous devons payer.

R & L : Alors comment font les paysans pour payer ?

V : Ils ne peuvent pas payer.

R & L : Dans mon pays, c’est l’Etat qui paye l’école pour tout le monde, les riches et les pauvres, tout le monde va à l’école gratuitement.

V : Ici ce n’est pas comme ça ! Mais les paysans ne veulent pas aller à l’école de toute façon. Ils n’en ont pas l’envie.

Viet Nam

J’irai dormir chez les Hmongs !

Les Hmongs : simplicité, authenticité & gentillesse

sapa

 

Qui sont les Hmongs ?

C’est l’une des principales minorités ethniques du pays (sur 54). Les Hmongs sont pauvres. Ils vivent de l’artisanat du commerce et de l’agriculture mais ils restent marginalisés par la société. Leurs conditions de vie sont précaires : toits de taule, murs faits de planches de bois, sol en terre (ou en béton pour les mieux lotis)…

Cependant, la famille que nous avons eu la chance de rencontrer dégageait beaucoup de joie de vivre.  Ils ne parlent pas Vietnamien (ils ont leur propre dialecte) et ne se considèrent pas comme des « Vietnamiens »…

13265890_1007072359382393_2140490741930904137_n

 

Où vivent-ils ?

Dans la chaîne de montagnes Hoang Lien Son au nord du Vietnam située à l’extrême est de l’Himalaya. 90% de la population Hmong du Vietnam y vit.

IMG_4940

Quelle est leur religion ?

C’est au moment du diner, lorsque nous étions tous assis autour de la table et que les parents ont demandé au fils de faire la prière que nous avons découvert qu’ils étaient chrétiens ! Lors de la colonisation française, des missionnaires chrétiens ont été envoyés dans tout le pays pour convertir les populations…

 

Notre expérience

A Sapa, il est très commun de croiser des femmes Hmongs (ou autres) qui proposent aux touristes de venir chez elles pour passer une journée et une soirée avec elles et leurs familles en échange d’un petit billet.

Lorsque « Mama Mu » est venue vers nous à notre arrivée nous étions d’abord un peu méfiants… Mais les barrières sont vite tombées. Elle dégageait beaucoup de douceur et de gentillesse. Nous étions épuisés par notre long voyage (et avions très peu dormi dans le bus à cause des nombreux arrêts) alors nous avons décidé de passer notre première nuit dans un hôtel à Sapa pour nous reposer. Mais nous avions donné RV à Mama Mu le lendemain à 10h.

 

Une longue marche de 5h pour atteindre le village

Le jour J, nous prenons un bon petit déjeuner (car nous savions qu’une longue marche nous attendait pour atteindre le village Hmong), et nous laissons notre gros sac à l’hôtel (nous ne prenons que le minimum). On retrouve Mama Mu à 10h devant l’hôtel, elle semble heureuse de voir que nous avons tenu notre parole, et nous entamons tous les 3 la longue marche jusqu’à son village.

On monte d’abord pendant 2 bonnes heures (on transpire encore et encore!!!). Nous ne croisons personne (à part quelques paysans) jusqu’à ce qu’on atteigne un petit refuge qui servait à manger aux touristes comme nous ! L’ambiance est bonne. Un petit coup de barre s’installe après le déjeuner mais on ne tarde pas, après 20-30min de pause, nous repartons avec Mama Mu. On marche 3h entre les rizières et les champs de maïs.

IMG_4918

 

Les rizières

Mai. C’est la période de la plantation du riz. Ce travail est très pénible car les rizières sont en terrasses… Les buffles labourent les parcelles remplies de boue afin de permettre aux paysans de commencer la plantation.

En général, une famille possède et s’occupe de sa propre parcelle et stocke son riz pour l’année. Mais il arrive que certains paysans travaillent sur d’autres parcelles de riz => une journée de travail est alors payée 6 euros… Sachant que c’est un travail très très difficile. Cependant, la communauté Hmong est très solidaire, si une famille manque de riz les autres lui en donneront (ils se renvoient régulièrement l’ascenseur). La récolte du riz se fait une fois par an au mois de juillet.

IMG_4963

 

Le village Hmong

Après 5h de marche dans la montagne, nous atteignons enfin le petit village de Mama Mu !

Nous passons la soirée (et la nuit) chez Mama Mu et sa famille. Ils sont très gentils, Mama Mu nous propose dès notre arrivée de prendre une douche. Les sanitaires se trouvent à l’extérieur de leur maison. La maison est une sorte de case : il n’y a qu’une grande pièce unique. Nous sommes surpris de découvrir qu’ils possèdent quand même un ordinateur et qu’ils ont même le wifi ! Nous ne devons pas être chez les plus pauvres du village… Nous communiquons peu avec la famille car ils parlent très peu anglais, et quand ils essayent de nous répondre on comprend rarement ce qu’ils nous disent. Mama Mu parle un peu mieux anglais :

R & L – Tu as toujours vécu ici ?

Mama Mu – Non, je suis née dans les montagnes. Quand je me suis mariée je suis venue habiter ici, dans le village de mon mari.

R & L – Tu aimes marcher dans la montagne ?

Mama Mu – Oui j’adore marcher dans la montagne. Mon mari lui n’aime pas ça ! Il s’occupe du riz.

R & L – Tu es heureuse avec ton mari ?

Mama Mu – (elle rit) Oui je suis très heureuse !

R & L – A quel âge t’es-tu mariée ?

Mama Mu – 17 ans.

R & L – Et tu étais amoureuse quand tu t’es mariée ?

Mama Mu – Non, la première année il n’y avait pas d’amour de mon coté… Mais au bout d’un an, lorsque j’ai eu notre premier enfant j’ai commencé à ressentir de l’amour pour lui. Aujourd’hui on est mariés depuis 20 ans, nous avons 4 enfants, c’est un bon mari !

R & L – Et lui il était amoureux ?

Mama Mu – Lui oui ! Il a eu un coup de foudre !

(elle déroule ses longs cheveux fins et noirs pour les brosser)

R & L – Tes cheveux sont très longs !! C’est une tradition de garder les cheveux longs pour les Hmongs ?

Mama Mu – Oui exactement, on a toutes les cheveux très longs et on les enroule autour de notre tête et on les accroche avec une broche.

R & L – On a vu que vous aviez un cochon dans un enclos ?

Mama Mu – Oui ! C’est pour Noel ! On le garde jusqu’en décembre puis on le mangera avec toute la famille !

R & L – Tout à l’heure tu nous as parlé du mariage de ta famille, elle a quel âge ?

Mama Mu – Elle a 15 ans ! Elle va se marier dans 2 mois !

R & L – Et elle aime son futur mari ?

Mama Mu – (elle rit) Non !!! Elle ne veut pas de lui ! Mais elle s’habituera !

R & L – Et du coup le cochon vous n’allez pas le manger pour le mariage ?

Mama Mu – Non ! Le mariage se fera dans le village de son mari, et c’est sa famille qui s’occupera du repas ! D’ailleurs le repas est prêt on va pouvoir passer à table !

 

Le lendemain, nous quittons Mama Mu et son mari après un petit déjeuner très copieux à base de riz, de haricots verts, d’œufs, de pain et de bananes. Elle nous offre une pochette et un sac qu’elle a fabriqués elle-même en guise de cadeau d’adieu et nous prend dans ses bras les larmes aux yeux. Nous n’avons pourtant partagé qu’une journée avec elle, mais elle nous explique qu’elle aime la présence des touristes, elle aime avoir du monde à la maison et rendre heureux les gens en leur faisant découvrir sa communauté. Elle nous dit également que si nous voulons revenir dans quelques années, avec notre bébé, la porte sera toujours grande ouverte. Nous ne l’oublierons pas.

 

Un petit aperçu de notre expérience chez les Hmongs =>

 

Cette soirée chez les Hmongs nous a profondément marqués. Ce que nous avons découvert remet en question de nombreuses idées préconçues que nous avons sur la vie de couple, la vie de famille et le bonheur en général. Nous avons choisi de nous unir et de passer notre vie ensemble, pourtant nous devons faire des concessions et travailler pour avancer dans la bonne direction… Certains couples se déchirent même pour une broutille au lieu de communiquer pour aller mieux… Eux ne se sont pas choisis, pourtant ils ont construit une famille pleine d’amour de respect et de joie de vivre, et ils avancent, ils font en sorte d’être heureux et de s’assurer que tous les membres de leur famille soient à l’abri de la misère… Nous courrons peut-être après un idéal (qui n’existe pas?) en pensant que l’herbe est plus verte ailleurs (Est-ce que c’est notre société qui nous fait croire ça?), alors qu’ils font avec ce que la vie leur donne… Et ils s’en contentent… A méditer…

Viet Nam

La baie d’Halong

La baie d’Halong : une merveille de la nature

Halong

IMG_4444

La ville d’Halong

La ville n’a pas grand intérêt… Ou tout du moins nous n’en avons pas trouvé ! Nous y avons passé une nuit, puis nous avons rapidement décidé (en suivant les conseils de nos amis voyageurs!) de nous diriger vers l’île de Cat Ba.

 

L’île de Cat Ba

Nous avons choisi de prendre le ferry (plutôt qu’un tour ou un bateau privé) car la traversée ne coutait que 3€ par personne. 1h plus tard  nous sommes arrivés sur l’île de Cat Ba (l’île des femmes!) et avons du prendre un bus (environ 30min) pour atteindre la ville qui se trouvait de l’autre coté de l’île.

Nous avons d’abord choisi un hôtel avec une vue sur la magnifique baie en face de la ville de Cat Ba. Mais la chambre était trop sale (saletés sur le sol comme si l’aspirateur n’avait pas été passé + odeur d’urine près du lit) alors j’ai voulu changer d’hôtel. Finalement nous avons trouvé une auberge de jeunesse sympathique et dont les chambres étaient propres pour 8$/nuit/2.

La ville se situe en bord de mer, il y a de nombreux restaurants et hôtels (il y en a pour tous les prix).

IMG_4389

 

Et un petit tour chez le coiffeur !

Romain est allé se faire couper les cheveux. Quand il est rentré à l’hôtel, la propriétaire lui a dit :

  • Je peux vous aider ? Vous cherchez une chambre ?
  • Euh non merci j’ai déjà une chambre ici.
  • Vous êtes client ici ????
  • Ben oui…
  • Qui vous a fait le Check in ?
  • C’est vous il me semble…

Petit blanc… Puis Romain dit :

  • Je me suis rasé et je viens d’aller chez le coiffeur ! C’est peut-être pour ça que vous ne me reconnaissez pas ?
  • AAAAAahhhh Oui effectivement !!

Gros fou rire !

cheveux

 

La plage

Les plages de Cat Ba sont très belles. Nous avons eu de la chance avec la météo ce qui nous a permis de profiter d’un bon moment à la plage ! Il y avait très peu de monde ce qui était bien agréable. L’eau était moins chaude qu’en Thaïlande mais la température reste bonne. Un beau chemin qui longe la falaise relie les deux plages.

IMG_4392

plage

 

Le fort du Canon

On peut monter au fort du Canon (à pied ou en scooter) pour le coucher du soleil : la vue est sublime. Construit en 1942, ce fort d’artillerie aurait été utilisé par les français (d’ailleurs toutes les pièces d’artilleries étaient de fabrication française) puis par les Vietnamiens pendant la guerre. On peut voir des tranchées et un tunnel qui reliait différents postes de contrôle.

IMG_4438

canon

 

Randonnée dans le parc national

La randonnée de 2h dans le parc national de Cat Ba est peut-être la plus belle que nous ayons faite jusqu’à maintenant. Certains bloggeurs disent que le parc national de Cat Ba ne vaut pas le coup et qu’il n’y a aucun animal à voir : C’EST FAUX ! Le parc est très beau, on a vu des crabes terrestres un gros écureuil des lézards bleu/violet des biches et surtout une multitude de papillons géants multicolores ! Quand on atteint le sommet on a une vue INCROYABLE sur l’île… Il y a tellement d’arbres qu’on a l’impression de surplomber une foret de brocolis vue d’en haut ! Je recommande particulièrement cette rando.

IMG_4526

rando

 

Bateau / Kayak / L’île des singes

J’avais dit « Plus jamais! », pourtant : me revoilà dans un tour organisé ! C’est la dernière fois que nous profitons de la mer en Asie, alors nous décidons de réserver un tour sur un bateau… J’ai quelques appréhensions… Mais ça fait tellement plaisir à Romain…

Et bien contre toute attente, nous passons une super journée : les touristes qui partagent notre bateau (nous sommes une quinzaine) sont très gentils (on apprécie particulièrement Luke et Sara deux écossais de notre âge d’une gentillesse rare : elle fabrique des bijoux, lui est médecin psychiatre), nous faisons des activités variées : kayak, baignade, sauts depuis le bateau, balade sur l’île des singes, le repas inclus du midi est DELICIEUX ! Bref une journée au top !

IMG_4574

saut

plage

kayak

 

Dernière soirée à Cat Ba

Et comme nous n’avons pas envie de nous quitter, nous décidons de passer notre dernière soirée à Cat Ba tous ensemble. On mange dans un bouiboui un peu plus loin du centre et on paye seulement 5 euros les 19 bières !

IMG_4666

 

Bons plans

Auberge de jeunesse : Cat Ba House Backpackers

+ : située dans le centre, personnel très sympathique, prix très raisonnables, vente de tours et de billets de bus.

_ : 5 étages sans ascenseur, pas de pression dans la douche.

8$ / Chambre double avec un grand lit (avec draps+couette) + un petit lit + grande baie vitrée

 

Tour organisé en bateau

Il s’agit du tour 1 proposé par l’auberge de jeunesse citée ci-dessus !

 

Restaurant Le Dolphin

pas cher, choix varié, bonne nourriture, personnel sympathique.

Viet Nam

Ninh Binh

Ninh Binh : la baie d’Halong terrestre !

ninh binh

IMG_4164

 

La ville

Ninh Binh est une petite ville pas du tout touristique ! Cependant il y a un village touristique pas loin : à Tam Coc.

Nous avons pris le premier hôtel venu pas cher dans un quartier un peu mort… Résultat : nous n’avons pas trouvé de resto lors de notre deuxième soirée là-bas (le resto dans lequel nous avions mangé la veille était fermé!). Nous avons pourtant trouvé un petit « bouiboui » et les locaux étaient très sympas (même s’ils ne parlaient pas un mot d’anglais, on a échangé des sourires, une cigarette, une bière, ils nous ont montré comment fumer avec leur pipe a eau traditionnelle!), bref on a bien rigolé mais ils n’avaient pas à manger ! Donc on s’est contentés d’un paquet de chips d’une bière et d’un coca ! Hyper diététique !

IMG_4151

Les rizières et les lotus

Depuis que nous sommes arrivés au Vietnam nous voyons des kilomètres et des kilomètres de rizières

Le riz est inondé dans une parcelle (pas nécessairement en terrasses). Pour produire 1kg de riz il faut environ 4 000L d’eau. On n’arrose pas les parcelles, l’eau provient des pluies ou des bassins (avec système d’irrigation).

La riziculture a permis (entre autre) aux pays d’Asie du sud-est de se développer économiquement lors de la « révolution verte » (de 1960 à nos jours).

Nous aimons particulièrement les feuilles de lotus qui sont hydrophobes (nous avons cherché le terme!) c’est à dire qu’elles repoussent l’eau (comme les nappes imperméables!) =>

lotus

 

Le point de vue Hang Mua

Comme la plupart des touristes qui vont à Ninh Binh, nous sommes montés à Hang Mua ! 10 minutes de grimpette entre les biquettes pour arriver sur un belvédère qui permet d’admirer la fameuse baie d’Halong terrestre. Très joli ça vaut le coup.

biquette

IMG_4231

 

Balade en bateau à Trang An

A Trang An nous avons fait un tour de bateau (6 euros/personne/2h30) avec un autre couple de français puisque nous devions être 4 par bateau. Nous avons passé un bon moment. C’est une Vietnamienne qui ramait avec ses pieds (très impressionnant), nous n’avions qu’à profiter et admirer le magnifique paysage. Nous avons traversé de nombreuses grottes aquatiques et nous nous sommes arrêtés dans un temple.

IMG_4264

IMG_4317