Laos

Abandonnés à la frontière…

7h – Kratie (Cambodge) ==>

17h – Don Khone (Laos)

stop frontiere laos

6h

Nous quittons la petite cellule dans laquelle nous n’avons presque pas dormi. Nous avons été assoiffés toute la nuit (nous avions pourtant 1 grande bouteille d’eau mais il a fait tellement chaud que nous avons tout bu rapidement…) alors nous nous réveillons de bonne heure et faisons nos sacs après avoir pris une douche rapide pour aller acheter de l’eau et un coca…

 

7h

Le mini van vient nous chercher. Puis il fait le tour de la ville de Kratie pour récupérer d’autres personnes. Lorsque le van compte 13 personnes (pour seulement 10 places assises) je pense qu’il a atteint sa capacité de stockage maximale et que nous allons enfin partir. Mais non. Il récupère encore 4 personnes qui s’entassent les unes sur les autres (en plus des bagages que le conducteur essaie de fourrer sous les sièges)… Nous sommes assis tout au fond du van serrés entre les autres passagers et je me sens un peu claustrophobe. Mais nous n’avons pas le choix si nous voulons quitter cette ville et atteindre le Laos.

 

8h

Nous quittons enfin la ville, serrés comme des sardines dans le mini van.

 

9h45

Nous arrivons à Stung Treng et plusieurs passagers descendent.

On pense tout bas « Bon débarras… On sera moins serrés…! ».

 

10h

Mais ça ne dure pas longtemps ! Un quart d’heure plus tard nous changeons de véhicule et d’autres passagers montent dans le nouveau.

Nous quittons la ville.

 

10h30

Trente minutes plus tard, le chauffeur reçoit un coup de téléphone et nous explique brièvement qu’il doit faire demi tour pour aller chercher deux autres personnes.

Dans notre tête, nous maudissons les deux personnes qui n’étaient pas à l’heure au rendez-vous, d’autant plus que les routes sont en terre et qu’on est bien secoués sur la route.

 

11h

On revient à l’endroit du changement de véhicule, où l’on était passés 1h plus tôt… Finalement le conducteur ne récupère pas de passager mais une grosse caisse en polystyrène remplie de viande et de glace.

On repart.

 

13h

On arrive à la frontière. On fait faire nos visas pour entrer au Laos (30$/personne). Les douaniers veulent nous prendre 5$ supplémentaires par personne pour passer la frontière. Nous refusons de payer en disant aux douaniers que nous savons que cette pratique est illégale et que l’argent va directement dans leurs poches. Un autre couple de français refuse de payer. Nous essayons de résister un peu, mais nous nous retrouvons face à des « murs » qui sont déterminés à ne pas nous laisser passer la frontière.

IMG_2067

Malheureusement pour nous, tous les autres touristes qui se trouvaient dans notre mini van payent sans rechigner… Puis ils montent tous discrètement dans le véhicule sans nous faire signe et … partent… Nous laissant tous les quatre sur le bord de la route à la frontière…

Heureusement nous avons nos sacs avec nous.

Les douaniers nous rendent nos passeports d’un air dédaigneux en constatant que, même si nous ne payons pas leurs 5$, nous allons bien galérer pour partir !

 

14h

Lorsque l’on réalise que nous avons été abandonnés sur le bord de la route et que personne ne viendra nous chercher, nous décidons évidemment de rester tous les quatre pour atteindre notre destination (puisque nous allons au même endroit !).

  • « On peut peut-être se demander nos prénoms vu qu’on va rester un petit moment ensemble ! »

On rigole et on fait donc la connaissance d’Amandine et Jean-Yves, un petit couple de globetrotteurs très sympathique !

Comme il y a une buvette juste après le passage de la frontière, on s’y dirige et on demande à l’homme qui se trouve à l’intérieur à combien de KM se trouve la ville de Nakasong (première ville après la frontière).

  • 20 KM ???? VRAIMENT ???? Et on nous a abandonnés là, alors qu’on avait payé notre billet, qu’il fait une chaleur écrasante, qu’on a nos gros sacs à porter et que la première ville se trouve à 20 km ?????

Bon une fois qu’on a bien râlé contre le conducteur et les touristes qui ne nous avaient même pas fait signe lorsqu’ils sont partis, on prend conscience que râler ne nous fera pas avancer et qu’il faut prendre une décision pour se sortir de là.

Comme il n’y a aucun moyen de transport et que la frontière est, comme souvent, une sorte de « no-man’s-land » où il n’y a rien ni personne, on décide de marcher, en espérant se faire prendre en stop en chemin…

IMG_2071

Au début ce n’est pas gagné car il y a très peu de voitures qui passent. Et puis finalement on fait des rencontres originales :

  • Un groupe d’enfants/adolescents qui fait la fête et qui court vers nous pour nous offrir de la bière bien fraiche alors que l’on marchait en plein cagnard !

 

  • Un homme en scooter qui veut absolument nous aider (il arrête les voitures avec nous, mais ça ne marche pas alors il propose de nous prendre sur son scooter mais à 4 avec les gros sacs ce n’est pas envisageable !)

 

  • Une première personne qui accepte de nous prendre dans sa remorque, mais comme nous n’allons pas au même endroit il nous dépose à un croisement. Ca nous avance déjà bien…

 

  • Un autre homme accepte non seulement de nous prendre mais en plus de faire un détour pour nous déposer à Nakasong alors qu’il ne va pas à cet endroit… Super sympa !

 

  • Puis nous prenons enfin une pirogue pour atteindre l’île de Don Khone.

 

 

17h

Nous arrivons sur l’île épuisés mais on y trouve tout de suite une atmosphère calme et reposante malgré une musique omniprésente dans les restaurants les petites boutiques et même parfois dans les rues, comme si on voulait faire subsister l’ambiance festive du nouvel an de la semaine passée.

On trouve un petit bungalow avec climatisation terrasse hamac et vue sur le Mékong pour 11 euros/nuit.

On pose nos sacs et Romain saute dans le Mékong ! L’eau est chaude ! Puis on prend une bonne douche tiède également (probablement l’eau filtrée du Mékong). L’eau qui coule sur mes pieds me fait mal et je me rends compte que j’ai plusieurs cloques ainsi qu’un morceau de peau arraché sur le dessus du pied (je n’avais pas pris le temps de vider mon sac pour trouver des chaussettes avant d’enfiler mes baskets…).

IMG_2097

 

19h

On va au restaurant avec Amandine et Jean-Yves pour prendre notre premier repas de la journée et des boissons fraiches… Un pur bonheur que l’on sait apprécier après cette journée mouvementée !

 

00h

Après avoir passé une excellente soirée avec nos nouveaux amis de galère, Amandine et Jean Yves, ainsi que deux autres français rencontrés sur place, Sébastien et Boris, nous allons nous coucher et je crois que je m’endors à l’instant même où je m’allonge enfin sur un lit au calme…

IMG_2449

Une réflexion au sujet de « Abandonnés à la frontière… »

  1. l’aventure de fou! tu nous avais déjà raconté vite fait mais la c’était bien détaillé et franchement quelle aventure!!! vous avez du galérer être épuisés par cette journée! le genre de péripétie qui peut arriver dans un tour du monde mais bon, belle galère quand même! jespere que vous avez pu bien vous reposer!😊😊 et vos p’tits montages vidéo (particulièrement le 2eme) sont top!! j’adore!😊😊 gros bisous les loulous!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s